04/02/2008

une charogne Baudelaire


1 commentaire:

Yoann a dit…

C'est drôle j'avais de ce poème une sensation plus.."printannière"!
Bises,
Yoann

compteur pour blog